10ème 72 heures du livre: « On peut faire de la Guinée un pays d’effervescence littéraire »

0
229

 

Placées sous le thème : « Agriculture, avenir de la Guinée », les activités des 72 heures du livre ont été officiellement lancées ce lundi 23 avril 2018. La cérémonie d’ouverture  était placée sous la présidence d’honneur du  Premier ministre, Mamady Youla, accompagné des membres du gouvernement et des ambassadeurs accrédités en Guinée.

Avec pour pays d’honneur le Burkina Faso, cette année plusieurs activités sont prévues pour l’édition 2018 des 72hueres du livre à Conakry à savoir : des ateliers de formation, des conférence-débats et des panels, tous axés sur la lecture.

Avec les acquis de Conakry capitale mondiale du livre, pour Mamady Youla, on peut faire de la Guinée un pays d’effervescence littéraire. « Hier, on a clôturé l’événement Conakry Capitale Mondiale du Livre2017″. Un événement qui, à travers ses acquis, aura servi d’élément catalyseur pour l’amélioration de l’environnement littéraire national. Ce qui fait de ces 72 heures du livre une édition spéciale, qui sonne comme  le départ d’une grande ambition pour la Guinée, celle de faire  de Conakry la capitale africaine du livre », a dit le premier ministre

Et à Abdoul Karim Sango, ministre de la culture du Burkina Faso,  de dire que : « si nous voulons faire du livre un véritable outil de développement,  il faudra écrire et éditer le livre dans  nos langues nationales. Le thème de cette 10eme édition est très important pour la Guinée. Mais aussi pour le développement  social et économique de nos pays. L’agriculture, c’est au-delà de la  Guinée, l’avenir de l’Afrique. Car 90% de nos concitoyens sont des agriculteurs », a-t-il expliqué.

Malgré la ferveur de la cérémonie d’ouverture, les professionnels du livre, à travers l’Association des Ecrivains de Guinée, n’ont pas attiré l’attention de l’opinion sur les difficultés qui assaillant leur secteur. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*